L 'histoire de la race ...

Jack Sparrow La Fée des Grèves

Le Ragdoll est né dans les années 1960 aux Etats-Unis, plus précisément en Californie.

Sa création a donné lieu à une fable, née dans l'imagination fertile de son éleveuse, Ann Baker, une personnalité originale et quelque peu délirante.

 

Le fauve et l'agneau

Cette éleveuse de persan avait recueilli une chatte blanche à poil long, Joséphine, qui avait été percutée par une voiture.

Selon ses dires, la chatte à demi sauvage revint douce comme un agneau de la clinique vétérinaire où elle avait été soignée.

Ann Baker en conclut que son comportement avait été génétiquement modifié par les soins reçus. Il lui arriva aussi de prétendre que la minette avait rencontré des extraterrestres, ou qu'elle avait été touchée par la grâce divine.

 

La lignée Joséphine

Ann Baker fit se reproduire Joséphine avec un matou ganté de type birman qui s'appelait Daddy Warbucks. Elle constata le caractère particulièrement doux et confiant des chatons qui se détendaient complètement quand on les prenait dans les bras. L'éleveuse pratiqua une forte consanguinité en accouplant Joséphine avec ses fils, ainsi que les frères et soeurs entre eux, ce qui lui permit de fixer rapidement les caractères de cette nouvelle race, qu'elle baptisa "ragdoll", soit "poupée de chiffon" en anglais.

Pour faire connaître ses chats, elle utilisa largement les médias (télévision, presse écrite) en développant des thèses abracadabrantes sur l'origine et les particularités de la race.

Ce discours délirant effraya les autres éleveurs, qui auraient préféré un lancement de la race plus classique.

 

Une "mère" trop présente

Le ragdoll fut reconnu aux Etats-Unis en 1965.

Mais sa terrible "maman", Ann Baker, présidente de l'International Ragdoll Cat Association, imposa de telles contraintes aux autres sélectionneurs pour garder la mainmise sur les descendants de Joséphine que, en 1994, un groupe d'éleveurs fit sécession pour créer une nouvelle race dérivée, le ragamuffin.

Son caractère

Le Ragdoll présente toutes les caractéristiques uniques dans le monde félin.

Il réagit peu face au danger, se montre docile et particulièrement tranquille.

Totalement incapable de vivre en extérieur, il est très affectueux et dépendant.

La vie en appartement lui convient donc parfaitement et s'entend à merveille avec un maître à son image, calme et paisible.

En revanche, il supporte mal la solitude, la compagnie d'un autre animal ou d'un deuxième ragdoll lui serait bénéfique si vous vous absentez de longues journées.

 

Une des particularités du Ragdoll réside dans le fait qu'il est capable de détendre complètement ses muscles, jusqu'à devenir faible et mou comme un chaton quand on le soulève, d'où son nom de Ragdoll qui signifie "poupée de chiffon".

 

Si son insensibilité à la douleur est une croyance sans fondement, il est exact qu'il n'a aucune conscience du danger et qu'il est incapable de réagir devant une agression. C'est pour cela qu'il faut bien le surveiller et ne pas le laisser sortir.

 

Le Ragdoll est doté d'une toute petite voix, en revanche, il est très affectueux et aime rester dans les bras comme un gros bébé.

 

Détestant la violance et l'agressivité, il se montre très pacifique avec les autres chats.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Toutes les photographies et textes sont l'unique propriété de l'Elevage de la Rose Boisée. Toute reproduction, même partielle, sans notre autorisation, sera passible de poursuites.

Appel

Email